Santé : Impact des données et de la data science dans la gestion de la Covid-19

Le 07/06/2021

Les usages de la data dans le domaine de la santé sont nombreux. Les données sont au cœur de la gestion de crise sanitaire de la Covid 19. Quelle aide peuvent apporter les données et la data science pendant une crise sanitaire ? 

La crise sanitaire de la Covid-19 est un bon exemple de l'usage et du traitement des données à bon escient. Au plus fort de l’épidémie, le pilotage des données était partagé et étudié par un grand nombre de médecins, de politiques, de scientifiques, de data scientists pour recenser les cas, les places disponibles en réanimation, etc. 

Des applications de suivis ont été créées, comme par exemple Covid Tracker. Avec leurs tableaux de bord, elles permettent de suivre et de mieux comprendre l'évolution de l'épidémie. L’utilisation des données a aussi servi à créer des modèles de projection, dans un but prédictif en se basant sur l'analyse des données existantes. Elle a permis de comparer les vagues, de calculer le risque de présence d'un cas de Covid-19, ou d'estimer la durée du confinement en cours.

Alors que les médecins et les chercheurs sont submergés par un tsunami de données : signes, facteurs de risques, clusters, localisation, traitement possiblement efficace, le Big Data révolutionne la recherche et permet d’aller plus vite que l’esprit humain pour analyser cette quantité de données. 

La data et l'analyse de données ne se limitent pas à suivre des indicateurs. Elles jouent aussi un rôle pour sortir de cette crise. Par exemple, elles contribuent à l'accélération des campagnes vaccinales : 

•    Suivi de la couverture vaccinale : la France autorise la création d’un fichier de données à caractère personnel, dont l’objectif est de mettre en œuvre, suivre et piloter la campagne vaccinale ;
•    Gestion des flux des stocks des vaccins ;
•    Identification des personnes éligibles à la vaccination en fonction de l’âge ;
•    Contact de ces personnes par des campagnes e-mails, SMS, ou postales ;
•    Utilisation des données de géolocalisation pour prévenir des lieux de vaccination, où trouver sa “chrono dose” ;
•    Compléter des fichiers pour pouvoir contacter les personnes éligibles et prioritaires à la vaccination.

Deux rôles essentiels de la data : d’abord suivre et piloter la gestion de la crise sanitaire, et ensuite accélérer les campagnes de vaccination rendues possible par l'essentiel de la gestion de BDD : location de données et enrichissement.